Site e-commerce : mettre en place Google Shopping

E-commerce

Après vous avoir présenté Google Shopping et vous avoir montré son intérêt pour développer votre e-commerce, nous allons vous expliquer comment le mettre en place et même comment "bien" le mettre en place.
Depuis 2010, Google propose à ses utilisateurs qui possèdent déjà (ou ceux qui veulent créer) un site e-commerce une section bien particulière à la vente de produits en ligne.
 
Comment mener à bien votre campagne et qu’est-ce qu’il ne faut pas rater pour qu’elle soit validée ?  
 

Créer un flux de produits

Le flux de produits est un fichier que vous devez fournir à Google et qui contient toutes les informations sur vos produits.
 
C'est la partie la plus difficile du processus de Google Shopping.
 
En effet, vous devrez remplir votre tableau avec des attributs qui devront être précis et conformes aux spécifications de Google.
 
Si vous manquez des données ou si vous ne respectez pas à 100% les directives de Google, vos produits ne seront pas approuvés et vous ne pourrez plus continuer.
 
Un bon moyen de visualiser un flux de produits consiste à utiliser une grande feuille de calcul où les lignes représentent tous vos produits et les colonnes, tous les champs requis par Google.
 
Servez-vous d’un tableur Google Sheets par exemple.
 
La plupart d'entre eux sont assez simples: titre du produit, prix, description, lien de la page, marque, lien de l’image, etc...
 
Mais il existe également quelques champs que vous pourriez ne pas avoir par défaut comme la catégorie de produit Google, gtin, MPN, etc…
 
La facilité avec laquelle vous allez remplir ce fichier dépend de la qualité des données de vos produits et de la plate-forme e-commerce que vous utilisez.
 
Les plates-formes de commerce électronique telles que Shopify, WooCommerce ou Magento disposent toutes d’applications, de plugins ou d’extensions pour faciliter la création de flux.
 
Créez un compte Google Merchant Center
L’étape suivante consiste à créer un compte Google Merchant Center.
La configuration de ce compte est généralement assez simple. Vous devez déclarer votre URL, ce qui prouve à Google que vous êtes le propriétaire du domaine sur lequel vous souhaitez faire de la publicité.
Vous pouvez utiliser Google Analytics ou Google Tag Manager pour valider la propriété de votre domaine mais si cela ne fonctionne pas, essayez l'option de balise méta qui consiste à ajouter une petite balise méta au code HTML de votre site Web.
 

Remplir les paramètres d'expédition

Google Shopping affiche souvent le prix d'expédition directement dans votre annonce produit.
 
Vous devez donc veiller à bien remplir les informations sur les tarifs d'expédition et afficher des tarifs corrects et vérifiés.
 
Pensez également à bien indiquer les limites de commande minimales et maximales dans la section Expédition de Google Merchant Center.
 
Créez d’abord un service d’expédition qui couvre un domaine spécifique. Ensuite, dans ce service, vous pouvez définir des tarifs d’expédition spécifiques :
 
Google Merchant Center prend également en charge des calculateurs d’expédition plus complexes, comme ceux des transporteurs privés tels que FedEx et UPS.
 
Vous pourrez même indiquer vos prix avec un forfait ou un pourcentage.
 

Comment importez votre flux de produits sur Google Merchant Center ?

La prochaine étape consiste donc à connecter / télécharger votre flux de produits qui, si vous l’avez bien rempli, sera opérationnel.
 
Notez que certains outils tels que Shopify se connectent à Google Merchant Center via leur API. Cela signifie que les données sont envoyées automatiquement et que vous n'avez pas besoin de télécharger de flux.
 
Une fois cette opération réalisée, Google Merchant Center traitera les données et vous indiquera ce qui ne va pas afin que vous puissiez résoudre les problèmes liés à votre flux.
 
Et là les problèmes commencent…
 
Si vous n’avez pas bien rempli votre flux, vous allez commencer à voir beaucoup d'erreurs et de produits refusés.
 
Ces erreurs vous indiquent qu'il existe des informations manquantes ou incorrectes, ou qu'elles ne sont pas conformes aux exigences de Google en matière de données de produit.
 
Certaines de ces problèmes sont faciles à corriger, mais d’autres vous obligent à rechercher et à ajouter des identificateurs de produit et ce sur chacun de vos produits.
 
C’est une tâche nécessaire mais fastidieuse…
 
Commencez par les erreurs les plus critiques en corrigeant les erreurs liées aux comptes et aux flux car s’ils ne sont pas traités, ils peuvent entraîner la suspension de votre compte.
 
Corrigez ensuite les erreurs au niveau des articles car si vous ne corrigez pas rapidement cela vous risquez une désapprobation de vos produits et ils ne s'afficheront pas dans Google Shopping.
 

Comment créer sa campagne Google Shopping ?

Dès que vos produits seront enfin approuvés dans Google Merchant Center, vous pourrez enfin configurer votre campagne Google Shopping.
 
Aller dans votre compte Google ads. Puis allez dans l’assistant de configuration pour entrer vos informations commerciales et de paiement.
 
Attention car à ce stade Google va vous inviter à configurer une campagne. 
 
Renseignez juste des données aléatoires pour sortir de ce menu et assurez-vous ensuite de suspendre la campagne factice que vous venez de créer.
 
Avant de pouvoir commencer à promouvoir vos produits dans Google Shopping, vous devez associer Google Merchant Center à Google Ads.
 
Retournez dans Google Merchant Center, cliquez sur les trois points dans le coin supérieur droit et sélectionnez « lien vers le compte ».
 
Vous pouvez y ajouter un nouveau compte Google Ads ou entrez votre identifiant client Google Ads et c’est fait !
 
Vous voilà prêt à créer une nouvelle campagne Google Shopping.
 
Pour cela cliquez simplement sur le gros signe plus bleu.
 
Vous aurez ensuite accès à toutes les étapes pour créer une nouvelle campagne en utilisant le flux de produit que vous avez préparé.
 
Le plus important dans ce processus consiste à choisir un petit budget (5 à 10 EUR / jour), à définir un faible coût par clic (non supérieur à 0,5 EUR / clic) et à sélectionner le CPC manuel comme stratégie d'enchères.
 
Après ça, votre campagne Shopping commencera à diffuser des annonces !
 

Comment améliorez la structure de votre campagne ?

Si vous avez suivi l'approche vue au-dessus, tous vos produits ont maintenant le même coût maximum par clic (CPC).
 
Mais comme tous vos produits n'ont pas la même valeur, il va falloir créer des groupes de produits distincts et définir des enchères différentes en fonction de la marge, la rentabilité ou la popularité des produits.
 
Par défaut, vous pouvez fractionner vos groupes de produits en fonction de la marque, de la catégorie ou de l'ID de l’article.
 
Si vous souhaitez définir votre enchère en fonction de la marge, il vous faudra utiliser des étiquettes personnalisées pour ajouter ces informations à votre flux de produits.
 

Comment optimisez votre campagne Google Shopping ?

Une fois que vous en avez fini avec le processus de configuration de Google Shopping, les clics et surtout les ventes, devraient commencer à arriver.
 
Pour pouvoir peaufiner vos campagnes et futures campagnes, laissez-vous quelques jours pour collecter et analyser des données.
 
Vous pourrez constater deux choses :
 
  • Soit il ne s’est rien passé et votre budget n’a même pas était dépensé
  • Soit la majeure partie de votre budget est dépensée pour un produit ou un groupe de produits.
Vous souhaitez faire des ventes avec Google Shopping, mais au début, il faut bien l’avouer, vous ne savez pas quels produits vont bien se vendre et vous voulez être sûr que tous vos produits aient une certaine visibilité dans les résultats de la recherche avant de prendre des décisions.
 
Pour ce faire, n’hésitez pas à jouer avec les budgets et les CPC. 
 
Augmentez les CPC pour les éléments qui ont peu ou pas de clics et diminuez les CPC pour ceux qui génèrent beaucoup de clics.
 
Et pour améliorer encore vos résultats, il y a d’autres solutions que vous pouvez mettre en place :
 
  • Parcourir votre rapport sur les conditions de recherche pour trouver des requêtes de recherche non pertinentes et les exclure de vos campagnes.
  • Vérifiez si vos produits apparaissent dans des résultats de recherche génériques plutôt que spécifiques à un produit.
  • Améliorez le flux de vos produits pour vous assurer que les produits les plus rentables disposent du budget dont ils ont besoin
  • Si vous avez lancé plusieurs campagnes Shopping en même temps, veillez à définir correctement la priorité de chaque campagne.
Après seul le temps pourra vous orienter dans votre affinage de campagne, en fonction des résultats que vous constaterez.
 
Ce qui est sûr c’est que si vous configurez correctement votre compte et votre campagne, sans oublier votre flux de produits et que vous arrivez à bien maitriser les rouages de Google Shopping il peut être un véritable allier dans la réussite de votre e-commerce.
 
 

FIDESIO vous accompagne dans la création de votre site e-commerce: étude, UX, conception, design, développement, SEO.

Notre agence Web est capable de répondre à tous vos besoins et d'élaborer une véritable stratégie digitale.

N’hésitez pas à nous contacter.

 

Nous contacter

+33 (0)1 76 77 27 61

51, Rue de Seine, 75006 Paris

Un nouveau projet ?Nous en dire plus
 

Nous contacter

Informations générales
Message
CAPTCHA
Protection contre les bots