Optimisez vos pages inactives et augmentez votre trafic !

SEO

Qu’est-ce qu’une page inactive en SEO ? Les pages inactives, aussi appelées pages zombies, sont des pages qui reçoivent pas ou très peu de trafic.

Ce sont souvent des pages « annexes » par rapport à votre contenu principal : pages d’archives, pages de résultats du moteur de recherche du site, pages contenant les « tags » de WordPress, pages de contact, ou plus simplement toutes les pages avec très peu de contenu (moins de 50 mots).

En résumé, une page zombie est une page présentant peu, voire pas du tout d’intérêt pour vos visiteurs.

 

Le danger des pages zombies pour votre site

Si vous ne faites pas le ménage régulièrement, ces pages vont se multiplier et finir par nuire à la réputation générale de votre site.

En effet, Google va considérer qu’un site possédant trop de pages zombies n’est pas un site de bonne qualité. D’où ce qualificatif de « zombie » : c’est une page qui va contaminer les autres et dégrader l’ensemble des performances du site.

Et puis d’un point de vue purement pratique, à quoi cela sert-il de garder des pages qui n’apportent aucune plus-value à vos lecteurs ?

Sur le web, il faut toujours viser l’efficacité.

N’oubliez pas non plus que Google dispose de ce qu’on appelle un « budget de crawl ». S’il passe trop de temps à visiter des pages inutiles, il risque tout simplement de laisser tomber le site et passer à côté de pages intéressantes.

 

Comment identifier une page inactive

La première chose à faire est d’identifier une page inactive. Rendez-vous sur Google Analytics à la rubrique « Comportement » « Contenu du site » « Toutes les pages ».

Réglez la période à prendre en compte (en haut à droite) sur 1 an.

De cette façon, vous aurez une idée plus exacte des pages qui n’amènent jamais aucun trafic et tiendrez compte de la saisonnalité (il est tout à fait normal qu’une page parlant d’une recette de bûche de Noël ne reçoive pas de visiteurs au mois d’août).

Classez ensuite les pages en partant de celles ayant généré le moins de visites en cliquant sur la petite flèche à côté de « Pages vues ».

Ensuite, c’est à vous de déterminer sous quel seuil vous considérez que la page est inactive.

Vous pouvez ne retenir que les pages générant au moins 1 visite ou augmenter ce niveau à 1,2,3 visites... C’est à vous de voir. Certains estiment même qu’une page est considérée comme inactive si elle ne génère pas au moins 1 visite par jour, donc 365 en 1 an…

 

Que faire de toutes ces pages inactives ?

Vous allez tout de suite penser : « Les supprimer ! ».

Eh bien, pas forcément… La première chose à faire est de se demander pourquoi ces pages ne rencontrent pas leur public.

Ce n’est pas parce qu’une page n’a pas de trafic qu’elle ne présente aucun intérêt.

Que vient faire cette page dans l’index de Google ?
En fait, la toute première question à se poser est « Est-ce que cette page est censée être indexée par Google ? ».

En effet, de nombreuses pages vont être indexées par défaut alors qu’elles ne présentent aucun intérêt en termes de contenu.

Si vous gérez un blog conçu avec WordPress par exemple, les images ou les tags vont être indexés. Si vous gérez un site de e-commerce, vous allez créer des pages de connexion, de création de compte, mot de passe oublié…

Toutes ces pages n’ont pas vocation à être indexées par un moteur de recherche, en revanche elles peuvent vite venir augmenter de façon démesurée le nombre de pages du site.

Les pages qui ne sont plus d’actualité
Au fil du temps, il est tout à fait normal que certains articles se périment, surtout si vous écrivez dans un domaine en perpétuelle évolution (ce qui est le cas d’un peu tous les domaines…).

Faites une mise à jour : Reprenez votre page et supprimez tout ce qui n’est plus à l’ordre du jour. Profitez-en pour ajouter du contenu à la page, reprécisez certains points, bref, faites une meilleure page que l’ancienne ! Regardez ce que vos concurrents ont écrit sur le sujet et faites mieux qu’eux. Une fois vos améliorations apportées, republiez la page en changeant la date de publication à la date du jour. Ainsi, vous envoyez un signal fort à Google en lui disant : « Psst ! J’ai fait une page vraiment mieux que l’ancienne, ce serait bien que tu viennes voir ! ».

Augmentez le nombre de liens internes : Identifiez les pages en relation avec la page que vous souhaitez faire remonter et faites les pointer vers celle-ci. Ces liens internes inciteront Google à visiter la page et à découvrir son contenu. Et plus vous améliorez votre maillage interne, mieux c’est de toute façon.

Créez de nouvelles pages autour de l’ancienne : Cette technique est un prolongement de la précédente. Ces nouvelles pages, sur des thèmes similaires, vont venir « supporter » l’ancienne page et vous faire passer aux yeux de Google pour un expert dans votre domaine. Bien évidemment, vous en profiterez pour créer des liens entre toutes ces pages…

Les pages présentant des problèmes techniques
Ce sont des pages dont le temps de chargement est trop long, qui présentent des problèmes d’affichage sur mobile, du code Javascript défaillant… Si le contenu de la page présente un intérêt, cela vaut peut-être la peine de résoudre ces problèmes.

Les pages mal optimisées
Votre page est peut-être tout à fait correcte dans son contenu mais souffre d’une mauvaise optimisation SEO. Essayez de trouver des mots-clés plus pertinents pour le titre de la page et des différents paragraphes. Incluez également ces mots-clés dans le corps du texte, en particulier dans le premier paragraphe et dans la balise de description de la page. Vérifiez si toutes les balises alt des images ont été correctement renseignées.

Les pages en double
Il peut arriver que l’on écrive plus ou moins deux fois le même article sans s’en rendre compte, surtout si le site est vieux de plusieurs années. Dans ce cas vos pages vont présenter un risque de « cannibalisation » : Google ne saura pas trop quelle page faire apparaître et risque d’en faire reculer l’une des deux dans ses résultats. De plus, une ancienne page complètement dépassée peut être mieux placée qu’une page plus récente et mise à jour du fait de son ancienneté.

La solution ici est de les fusionner en une seule page, ce qui sera beaucoup plus clair pour le moteur de recherche. Profitez-en pour mettre à jour tous les éléments qui vous paraissent obsolètes. Et plutôt que d’effacer l’ancienne page, faites une redirection 301 (redirection permanente) de l’ancienne page vers la nouvelle. Vos visiteurs seront alors redirigés automatiquement vers la nouvelle page.

Les pages « annexes »
Les pages annexes sont des pages qui doivent figurer sur vote site mais qui n’apportent pas une réelle plus-value. Ce sont les pages de contact, les pages informant de l’utilisation des données personnelles, d’une affiliation à tel ou tel programme commercial…

Bien sûr vous devez garder ces pages, mais pourquoi ne pas en profiter pour les optimiser ? Vous pouvez par exemple, sur votre page contact, ajouter des exemples d’articles de votre blog (juste les titres et des liens pointant vers les pages) afin qu’une personne qui tombe directement sur cette page sache instantanément de quoi vous parlez. Vous pouvez aussi ajouter un petit descriptif expliquant de quoi traite votre site (du type : « Qu’est-ce que le SEO ? »).

 

En désespoir de cause : la suppression

Si aucune des solutions évoquées plus haut ne vous satisfait et que vous pensez que votre page doit vraiment être supprimée, faites-le « proprement » : en effet, ce n’est pas parce que vous supprimez une page de votre site que celle-ci disparaît comme par enchantement de l’index de Google.

La page sera toujours référencée, mais lorsque l’internaute cliquera sur le lien, il tombera sur une erreur 404 (page non trouvée). Pour l’expérience utilisateur, on a vu mieux…

Comme nous l’avons vu plus haut, si vous pensez que vous pouvez renvoyer les internautes vers une page traitant à peu près du même sujet, vous pouvez mettre en place une redirection permanente (301) de cette page vers une autre.

En revanche, si aucun contenu de votre site ne se rapporte à cette page, vous pouvez la supprimer, mais mettez en place un code 410 : cela indiquera à Google que la page a été définitivement supprimée et qu’il peut la retirer de son index. Vous pouvez aussi mettre en place un code 404, mais il semblerait que Google interprète ce code plutôt comme une suppression temporaire. Il attendra donc un peu plus de temps avant de supprimer définitivement la page de son index.

 

Le nombre d’actions à entreprendre afin de faire remonter les pages inactives de votre site sont multiples.
Nous espérons que ce petit tour d’horizon vous aura apporté quelques pistes intéressantes !

FIDESIO vous accompagne dans la gestion du référencement naturel de votre site.

Notre agence Web est capable de répondre à tous vos besoins et d'élaborer une véritable stratégie digitale.

N'hésitez pas à nous contacter en remplissant notre formulaire de contact.

Nous contacter

+33 (0)1 76 77 27 61

51, Rue de Seine, 75006 Paris

Un nouveau projet ?Nous en dire plus
 

Nous contacter

Informations générales
Message
CAPTCHA
Protection contre les bots